Rencontres littéraires et spirituelles.

Le 30 avril 2022.

Ce matin le ciel est comme une chape de plomb, le brouillard s’accroche aux montagnes, atmosphère tourmentée. La petite route pour monter au village est déserte, la place baigne dans la solitude. Mais à l’ombre de l’abbatiale règne l’effervescence. Des auteurs armés de tables, de chaises et de livres se promènent sous le préau de la salle capitulaire.

Puis je suis en place, retranchée derrière le rempart des trois tomes d’ALEXANDRE. C’est calme. Quelques promeneurs matinaux et le rare passionné de littérature franchissent l’enceinte de l’ancienne abbaye. Le soleil fait une timide apparition, déversant ses rayons chauds sur les lieux. Les cloches de l’église annoncent un baptême.

Enfin Saint-Savin se réveille. Je fais de belles rencontres, j’échange avec des futurs lecteurs, je signe mes livres. Rapidement ma « muraille » s’écroule.

L’après-midi s’achève. L’air se fait plus frais, les nuages s’amoncellent dans le ciel. Les lieux se vident. Je plie bagage. Mais il me reste une dernière chose à faire…

Dressée sur un promontoire rocheux, la chapelle Notre Dame de Piétat est entourée de mystère et je grimpe le sentier menant au plateau le pas rapide et le cœur léger.

Une légende prétend qu’un ermite aurait vécu en ce lieu à l’époque des croisades. La chapelle nord, dédiée à Saint-Anne, pourrait dater de cette période. Voûtée en pierre, elle semble antérieure au XVe siècle.

Sobre dans sa conception, elle est marquée par son clocher caractéristique. Terminée par une abside semi-circulaire, elle possède deux absides latérales formant un faux transept.

La plus ancienne mention concrète de la chapelle date de 1493 lorsqu’est attestée une confrérie constituée de prêtres et de laïcs.

Elle se serait développée autour de la construction primitive ce qui explique sa curieuse orientation nord-est, sud-ouest.

En 1555, elle compte près de 160 membres dont 12 prêtres. La chapelle s’agrandit et s’embellit surtout au XVIIIe siècle. La nef s’agrandit avec la construction du clocher à flèche octogonale et l’ouverture de la porte. À la Révolution elle est vendue comme Bien National. Finalement, elle est restaurée et rendue au culte au milieu du XIXe siècle

Dans son écrin de montagnes, la vénérable chapelle Notre Dame de Piétat se fond dans la nature. Je fais le tour du sanctuaire. Mon regard se promène sur la vallée en contrebas et le village de Saint-Savin dominé par l’abbatiale…

Saint-Savin
Village de Saint-Savin
Saint-Savin, chapelle Notre Dame de Piétat.
Saint-Savin, chapelle Notre Dame de Piétat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :